Confinement / l'art de la masturbation !

En ces temps où l’on est confiné chez soi, je pense qu'il est important d’évoquer la masturbation ! Et oui, tu n’as pas forcément les moyens habituels pour t’évader ou t’alléger de tous tes ressentis, si angoissant soit-il. Tu dois te contenter des limites physiques de ton habitation et ce n'est pas toujours facile, surtout lorsqu’il y a un beau soleil dehors !


Il y a plusieurs manières de trouver une forme d’échappatoire agréable et bénéfique. Je t'en propose une qui paraît simple et qui est bien trop tabou, mais pourtant si intéressante !

Outre le fait de libérer une certaine tension, l’onanisme (= la masturbation) est aussi l'occasion de t’explorer autrement et permet d’habiter pleinement ton corps. Et puis, il y a des vertus bienfaitrices à stimuler manuellement tes zones érogènes et d’autres parties de ton anatomie.

Alors, célibataire ou en couple (oui, même en étant en couple !), voici un petit topo qui est une sorte d’éloge à la masturbation et des suggestions d’explorations afin d’en profiter personnellement et relationnellement pendant ce confinement.


Pourquoi la masturbation ?

D’une manière globale tu envoies un message d’amour à ton cerveau lorsque tu prends soin de ton corps. La part d’attention et d’intention est vécue comme des informations positives qui s’inscrit dans ton être.

Aussi te connecter sensoriellement de cette manière, facilite l'accès au calme intérieur, c'est apaisant surtout lorsqu’on a un mental trop actif, voir angoissé.

Lorsque le plaisir est sollicité grâce à la masturbation, il y a des mécanismes qui s'animent et permettent la libération des tensions. Il y a alors un contentement, un assouvissement et parfois même des expériences de délivrances, d’expansions ou d’extases. Un ensemble de messages sensoriels qui provoquent la diffusion des hormones du plaisir, aux vertus bienfaisantes. Tu peux ainsi te revigorer ou planer ! Rien de mieux pour être de bonne humeur et changer la déprime en un rayon de bonheur.

(voir l'ouvrage "L'orgasme thérapeutique" d'Alain Héril)

Prendre le temps de créer une relation à toi-même à plusieurs avantages. Connaître ton corps qui est unique, afin d'envisager toute possibilité et découvrir de la nouveauté à chaque instant. Plus tu expérimentes, plus tu facilites l'augmentation de ta capacité à vivre des exaltations de toutes sortes. C’est aussi une valeur ajoutée à amener dans une relation qui peut faire partie d’un jeu avec son partenaire ou une manière de se nourrir personnellement pour ensuite le partager.

Être créatif au sujet des autocaresses, tout comme on peut l’être avec une autre personne, sauf que là c'est avec soi-même ! Tu donnes et reçois au même moment ! A l'inverse, si tu prends toujours un chemin identique pour arriver à la jouissance, tu risques de te lasser, tu peux te fermer à différentes éventualités. Finalement, tu peux également t’enfermer dans un procédé d'accès au plaisir et en être dépendant. Alors que si tu approfondis plusieurs types de connexions à ton corps, tu pourras le comprendre, l’apprivoiser et vivre pleinement des expériences diverses.

Comment se masturber ?

Il n’est pas question ici de te livrer un mode d’emploi, mais davantage te parler d’état d’esprit et de possibilités. Bien qu’il y est un côté pratique à se masturber mécaniquement et aller vers la facilité de ce qui fonctionne pour se décharger de tensions. Il y a aussi d'autres possibilités, par exemple : celle d’éveiller tes sens pour stimuler ta sensibilité et développer tes facultés sensorielles, mieux te discerner, jouer avec ton imaginaire pour voyager intérieurement et accroître ta créativité à ce sujet. Ne pas forcément être à la recherche de l'orgasme à tout prix, mais plutôt savourer l'instant et l'exploration.

En solo


  • Le contexte

Tout est possible lorsqu’on est seul/e, on peut s’autoriser tout ce dont on a envie, on peut expérimenter sans avoir à s’accorder à un/une partenaire, alors profites-en pour faire des découvertes !

À ton rythme, à l’écoute de ton plaisir, explorant avec curiosité tous les recoins de ta peau. Prépare ton corps comme si tu retrouvais une amante/un amant est une manière d’honorer ce moment, ainsi que la pièce qui va accueillir ce corps de déesse. Et déjà, tu rentres dans un univers sensuel, tu te donnes en quelque sorte un rendez-vous et cela permet d’amener une charge érotique à l’instant. Ou bien pourquoi pas te surprendre à une envie fugace et t’autoriser une folie dans n’importe quel endroit de ton habitation, après tout, l’imprévisibilité à du charme. Écoute juste tes envies et si elles ne viennent pas comme cela, invente, compose, tu es la maîtresse de tes envies !

  • L’écoute de ses sens

Tu peux comparer tes caresses sans conviction, comme si c’était une simple formalité à accomplir, à une balade de tes mains sur ta peau avec l’intention d’amener de l’amour dans ton corps. Rien que ta qualité de présence fera la différence et permettra d’ouvrir tes perceptions. Il sera alors plus facile pour toi d’écouter tes sensations et de noter celles qui te procurent le plus de joie, le plus de bien-être.

Bien que le sexe, la poitrine et les lèvres sont les zones les plus innervées donc plus sensibles, et qu’il est souhaitable de s’y attarder. Je te conseillerai d’aller rechercher s’il y a d’autres endroits de ta peau qui amène à éveiller ton plaisir, car tout est interrelié dans ce corps qui respire la vie ! Parfois, se caresser le creux du coude peut faire frémir ton sexe ou améliorer ton ouverture à l’excitation.

  • L’imaginaire

S’autoriser à un peu de folie, sortir des sentiers battus, utiliser ta créativité pour te découvrir sont aussi important lorsqu'on est sur le chemin du plaisir et des désirs. Tu peux pour autant composer avec ce que tu as sous la main. Le jeu étant de développer ton pouvoir imaginatif pour voyager à travers des rêveries excitantes. Plus tu seras ouverte et sans jugement à l’univers fantasmatique qui réside en toi, mieux tu seras capable de te connaître et observer ce qui fait frémir et réagir ton corps.

  • Des idées

Ces suggestions ne sont pas exhaustives, Tu peux aussi écouter les idées qui émergent pour toi.

- Varier tes positions, chaque femme est différente et peux ressentir des sensations différentes en étant debout, allongée, à quatre pattes…

- Utiliser un miroir pour jouer avec ton image, et observer ce qui peut te rendre désirable pour toi, comme si tu voulais te séduire, t’autoexciter. Un strip-tease peut être intéressant face à ton reflet ! Le truc c’est de s’amuser avec toi-même !

- La pratique du humping (se frotter à un coussin ou autre), employer le pommeau de douche… Ce sont des classiques qui ont fait leurs preuves auprès des femmes. (voir "Le petit guide de la masturbation féminine" de Julia Pietri)

C’est ton autoérotisme que tu peux mettre en action.

- Lubrifier ces parties intimes avec de l’huile ou un lubrifiant à base d’eau pour que le contact soit d'autant plus agréable.

- Un point important qui peut paraître simple, mais la respiration va avoir un rôle majeur, avant tout, tu peux observer son rythme et puis essayer de la faire plus fluide, plus lente, plus profonde, observer la différence si tu respires par la bouche ou par le nez. Cela a un vrai impact sur le plaisir et la monté orgasmique.

Comme tu le vois, il y a beaucoup d'éléments à explorer. Il y en a d'autres, par exemple : je n’ai pas évoqué les sex-toys, mais ceci est encore une autre histoire et sera dans un prochain article.

Lorsque tu ne vis pas seule, les alternatives :


  • Un moment rien que pour toi :

Ce n’est pas parce que tu vis en couple ou es parent solo que tu n’as pas de rendez-vous avec toi-même à t'accorder : surtout si c'est pour t’explorer et te faire du bien ! Cela peut contribuer à ton bien-être, à ton équilibre et à apparaître épanouie aux yeux de tes proches.

En étant en couple, si tu n'envisages pas cette option, je t'invite à te questionner, pourquoi la masturbation serait un problème ? Ou pourquoi elle n'aurait pas sa place dans la relation ? Et peut-être en parler avec ta/ton partenaire.

Cela demande juste un peu d'organisation et l'envie de te retrouver seule dans une pièce pour trouver un peu d’intimité. Demande s’il le faut à ton entourage de te laisser un temps pour toi sans être dérangée (tu n'es pas obligé d'expliquer pourquoi ! ). Si tu as des enfants en bas âge et que tu es maman solo, l'option sieste de l'enfant ou le soir quand ils sont couchés sont forcément plus faciles pour toi. Coupe le téléphone afin de te sentir dans un cocon pour ce moment personnel, il est important que tu arrives à faire abstraction du monde extérieur. Tu n'as plus qu'à mettre en pratique la partie citée plus haut « En solo ». Tu as ton identité de femme et pour l'alimenter, ce sont des moments pour toi, rien que pour toi qui vont te permettre d'offrir par la suite aux autres ta présence apaisée.


  • Vivre le jeu avec ton/ta partenaire :

La masturbation peut apporter un peu de variété au partage sexuel. Ensemble et simultanément, on peut s'offrir ainsi ! C'est une autre manière d'aborder la sexualité. Pourquoi ne pas tester ? Chacun s'autocaresse en échangeant des regards, cela peut être très joyeux, cela peut faire monter le désir dans la pièce. Observer et essayer de ressentir ce que son/sa partenaire vie pendant cette pratique. Il y a de grande chance que ce soit très excitant. C'est aussi une autre manière de mieux connaître l'autre, en regardant comment son/sa partenaire fait pour se donner du plaisir. Vous pouvez être tout proche : côte à côte, comme vous pouvez vous admirer à l'autre bout de la pièce. Cela peut être tout simplement beau à entendre ou regarder !



Tant de manière d'aborder l'onanisme !

Avec des gestes simples et beaucoup d'amour pour soi, on peut atteindre les sommets du plaisir. Je te souhaite d'être inspirée et d'honorer ton corps, c'est surement ainsi que tu seras agréablement surprise, au détour d'un pli de peau ou d'une rêverie. Apprendre à solliciter tes désirs et les reconnaître sont des clefs pour t'ouvrir à ta féminité. Il n'y a plus qu'à te l'autoriser !


Aurélie Loiseau




307 vues